Le Squat

Dans la vie il y a des hauts et des bas ….. On appel ça des squats ;0)
Le Squat parlons-en, n’est il pas un des mouvement fondamental pour l’homme ? S’asseoir et se lever ? …. mais dès lors qu’on ajoute une charge exemple le back squat qu’est ce qui se passe et quels sont les facteurs pouvant rendre un squat mauvais à traumatisant… tout d’abord ce qu’il faut savoir sur le squat :

Il représente l’action de s’accroupir qui est un pattern de mouvement essentiel pour l’homme, puisqu’il entraîne la flexion/extension des membres inférieurs.

Le squat (back ou front) nécessite que la charge et le centre de gravité du corps soient constamment maintenus en équilibre au-dessus du milieu des pieds durant tout le mouvement. Les angles articulaires des différents segments corporels en jeu doivent ainsi se coordonner pour maintenir cet équilibre à tout instant. Puisque les hanches vont reculer, l’équilibre sera principalement maintenu par une avancée des genoux ou par une inclinaison du tronc vers l’avant.

Les blessures au niveau du bas du dos en squat sont communes et il est souvent conseillé aux pratiquants de maintenir une colonne vertébrale neutre, la plus verticale possible. Ce n’est toutefois pas toujours évident car les personnes de grandes taille ou les personnes en manque de mobilité (ou les deux) ont tendance à avoir un angle tronc-cuisse plus faible, c’est-à-dire qu’ils s’inclinent plus vers l’avant ou qu’ils réalisent un squat plus profond. De même, une dorsiflexion de la cheville limitée limitera l’avancée des genoux vers l’avant et impliquera donc une inclinaison du tronc. Pour limiter cela, le port de chaussures avec semelle compensée (chaussures d’haltérophilie) ou une cale sous les pieds permettront une avancée des genoux vers l’avant en simulant un angle jambe-sol plus faible.

Pour aujourd’hui on va s’intéresser au test de dorsiflexion de la cheville qui est souvent un facteur limitant du Squat, constaté chez la grande majorité des mes adhérents. Un déficit de flexion dorsale est associé à des pathologies dans le quadrant inférieur. Sa mesure est à la fois utile en terme de prévention et de mesure de suivi.
Comme son nom l’indique, il s’agit un test qui permet de mesurer la flexion dorsale de cheville en charge.

Voici le test que vous pouvez réalisez pour évaluer votre mobilité de la cheville et la progression :

Une fois réalisé on vous suggère d’installer cette routine dans vos entrainements afin d’améliorer votre mobilités des chevilles.

By | 2018-01-21T13:13:38+00:00 janvier 21st, 2018|Fitness, Health|0 Comments

Leave A Comment

*